Presse

Télégramme du 10 Avril 2017 : La 2e édition le 3 septembre


Télégramme du 10 Septembre 2016 : Le grand départ c’est demain

telegramme_10_septembre_2016


Télégramme du 15 Mars 2016 : Les inscriptions débutent

telegramme_15_mars_2016


5 JANVIER 2016 : PRÉSENTATION DU CONCEPT

Spac. Le LagadoU Breizh le 11 septembre

telegramme

Avec ses collègues du SPAC, Philippe Corre souhaite proposer un événement sportif, mais avant tout convivial, par un bel après-midi de septembre des deux côtés de l’Horn.

Le Spac (Saint-Pol Athlétic-club) innove cette année en organisant, le 11 septembre, le Lagadoù Breizh un nouveau type de course d’endurance avec obstacles, conçu par des préparateurs physique et militaire, et inspiré par le parcours du combattant. Philippe Corre, l’un des cinq co-organisateurs, a présenté cette épreuve sportive, mais non officielle, sans chronométrage, qui se déroulera sur 8,300 km, des deux côtés de l’Horn, entre Santec et Plougoulm.

LAGADOU BREIZH, un drôle de nom pour une épreuve sur sable et dans l’eau ?

« Il est vrai qu’à Santec il n’y a que du sable, mais du côté plougoulmois, on trouve un peu de boue, et aussi de la vase entre le Kantel et le Guillec, qui seront longés, à l’aller comme au retour. Avec Fabien Mesmeur, Alexandre Renard, Bruno Chevalier et Fabien Corre, on s’est souvenu de la chanson de Jane Birkin, en y ajoutant une touche bretonne, pour offrir quelque chose de nouveau ici, mais qui se pratique déjà sur des bases militaires comme à Trégomeur, à Rennes ou à Vannes par exemple ».

Au SPAC, vous avez déjà les aires de saut, de lancer, les pistes en tartan, les stades d’athlétisme, les courses sur route, hors stade, trails, cross-country : ça ne vous suffit donc pas ?

« Nous avons voulu proposer un événement festif, aux individuels ou aux équipes (de quatre, six ou huit), rivalisant en toute convivialité avec des déguisements sur 30 obstacles, des plus simples aux plus délirants, avec restauration et animation ».

Il y a quelques mois, vous avez évoqué la fin de votre carrière d’entraîneur pour l’été prochain : est-ce alors pour vous lancer dans l’organisation de grands événements ?

« Il faudra d’abord bien réussir celui-ci, pour lequel l’engouement est déjà énorme. Le nombre d’engagés sera limité et nous serons vraisemblablement contraints de refuser du monde. Le spectacle sera omniprésent, sur le sable du Dossen et du Guillec, jusqu’en face de Moguériec, lors de la traversée de la rivière, par le gué de Toul-an-Ouch, et de nombreux clubs de toute la région vont être sollicités pour offrir une animation à un nombreux public. J’ai pratiqué ou entraîné dans une multitude de disciplines, et même jusqu’au niveau des Jeux Olympiques, et notre but est d’intégrer un maximum de sports différents dans ce premier Lagadoù Breizh ! ».

© Le Télégramme